Flash info

Radio Plus 104.3Fm et DAB+ en direct

en direct

Accueil » Culture » Del Sud – les fêtes de Noël en Catalogne
Judith Aragones - enregistrement chronique Del Sud - janvier 2019

Del Sud – les fêtes de Noël en Catalogne

Avec sa chronique Del Sud, Judith Aragones vous propose, une fois par mois (le mercredi, entre 9h et 10h, dans l’émission La Vie des Livres), un détour dans le sud et la culture catalane.

Pour le dernier numéro, le 9 janvier dernier, il était question des fêtes de Noël en Catalogne. Si vous avez manqué cette chronique, vous pouvez la (ré)écouter ici : 

Et voici le texte de la chronique, en français, et en catalan :

TEXTE EN FRANÇAIS

On vient de rentrer de Barcelone, de passer les fêtes de Noël. Deux fois par an, ma famille et moi effectuons un voyage aller-retour de 12 heures, pendant la nuit, en profitant du temps de sommeil profond des enfants.

Noël en Catalogne est un peu différent du Noël en France. D’abord, nous avons beaucoup plus de fêtes à célébrer avec famille et amis, et les vacances de Noël vont du 24 décembre au 6 janvier.

Quels sont les jours les plus importants pour les Catalans? Certaines familles commencent peut-être avec un dîner le 24 décembre, bien que ce soit généralement une fête plus espagnole que catalane. Ensuite, nous déjeunons le jour de Noël, le 25 décembre. Nous nous donnons des cadeaux, soit le soir du 24, soit le matin du 25. Nous avons également le 26 décembre, Sant Esteve, une fête célébrée dans plusieurs pays européens, mais pas dans le reste de l’Espagne. Puis, le soir du 31 , nous célébrons le réveillon du Nouvel An et le 1er, un déjeuner du Nouvel An. Enfin, nous terminons les nuits du 5 – 6 janvier par la célébration des rois ou de l’Épiphanie.

En plus d’avoir davantage de fêtes, nous avons aussi des moyens spéciaux de célébrer chacune d’elles, ce qui coïncide dans certains cas avec les traditions espagnoles et dans d’autres cas, nous sommes très originaux.

Pour commencer, nous avons le jour de Noël. Certains célèbrent l’arrivée du père Noël, d’autres célèbrent «el tió».

Qu’est-ce donc «el tió»? Un tronc, sur lequel on lui peint des yeux et un visage, on lui met des jambes devant et on le couvre d’une couverture. La tradition dit que nous le trouvons dans les bois et que nous le rapportons à la maison. Les enfants le nourrissent depuis son arrivée jusqu’à Noël, principalement avec des mandarines, du pain, ou tout ce qu’ils imaginent. La veille de Noël ou le jour même du 25, nous plaçons «el Tió» au centre de la pièce, bien recouvert d’une grande couverture et munis d’une canne, tandis que nous chantons une chanson, nous le tapons bien fort : « caga tió, avellanes i torró, si no vols cagar, et darem un cop de bastó! » Et cela dit, un cadeau est découvert sous la couverture! Cette tradition est célébrée non seulement dans l’intimité de la maison, mais également dans diverses villes, en public, par des associations ou par le conseil municipal lui-même.

Mais, en réalité, nous commençons déjà à chauffer les moteurs pour Santa Llúcia, le 12 décembre, où nous nous arrêtons sur les marchés de Noël traditionnels de la cathédrale de Barcelone ou de la Sagrada Família, ou encore d’Espinelves, parmi les plus connus. Nous assemblons des décorations de Noël, y compris la crèche, avec les «pastorets» (« petits bergers »), et notre figure bien-aimée du «caganer», un pasteur qui fait ses besoins dans un coin de la crèche et qu’on a utilisé dernièrement pour représenter différentes personnalités du monde politique actuel, social, etc.

Le 25, nous mangeons le traditionnel pot-au-feu de Noël, avec sa viande, ainsi que du poulet ou des viandes grillées au four. Pour les desserts, vous ne pouvez pas manquer le nougat traditionnel (de Xixona, d’Alicante ou les « suchards » au chocolat), ainsi que les «polvorons» et les «neules», tandis que les plus petits récitent le verset appris à l’école ou jouent d’un instrument, en échange du cadeau d’oncles et de parrains. Le 26, allons-y à nouveau! Encore une fois, toute la famille à la maison pour manger, généralement, pour être heureux avec tout le monde, 25 est donné avec une partie de la famille et 26 avec l’autre, et il n’y a donc pas de problème pour décider du lieu de rencontre. Le 26, traditionnellement, c’est le jour des «canalons», plat préparé historiquement avec ce que nous n’avons pas pu manger le 25.

Du 26 décembre, nous passons directement à la nuit du 31. Ce que nous avons ce jour-là, c’est la tradition de manger 12 raisins, au rythme de chacune des 12 cloches qui cèdent la place au Nouvel An, événement qui est diffusé à la télévision et qui fait grand bruit chaque année : savoir comment les présentateurs se sont habillés, quelle sera la dernière et la première publicité de l’année (celle la plus chère de toute l’année!). Et nous avons le tirage au sort pour «la grossa»! L’équivalent de la loterie espagnole pour « el gordo », qui est le 22 décembre ou «el niño», « le garçon », la fin de l’année.

Et nous sommes arrivés à la dernière célébration: la nuit et le matin des Rois d’Orient. Le 5 janvier, nous avons passé toute la journée à préparer la traditionnelle « rosco » des rois (galette de rois) et en fin d’après-midi, nous assistons à la parade des Rois qui arrivent à Barcelone en bateau dans le port! Ceux-ci se promènent ensuite dans le centre-ville. Le 5 janvier, la tradition veut que les enfants se couchent tôt, qu’ils laissent un verre d’eau et du pain, à côté d’une chaussure de chaque membre de la famille qui souhaite recevoir des cadeaux.

Les enfants doivent avoir préalablement envoyé une carte et l’avoir remise à un «patge» ou à un émissaire de sa majesté magique, et s’être bien comportés toute l’année, afin que les Rois d’Orient ne leur laissent pas de charbon et apportent ce qu’ils ont demandé, si Fumera a rapporté de bonnes choses sur eux! Fumera est un être de la mythologie catalane qui a 7 yeux et qui entre et sort par les cheminées (avec la fumée! D’où son nom!) Et qui fait l’espion pour les majestés d’Orient : il voit tout, il entend tout et il raconte tout!
L’eau et la nourriture laissées par les enfants sont pour ses majestés et leurs chameaux. Les chaussures seront peut-être remplies de bonbons. Enfin, le lendemain, les enfants découvrent leurs cadeaux en mangeant du chocolat chaud et, pour le déjeuner, nous terminons les vacances avec la traditionnelle «Roscó» et sa fève!

Et voilà, les vacances de Noël sont finies!!!! Bon 2019!

VERSIÓ EN CATALÀ

Acabem de tornar de Barcelona, de passar els nadals. Dos cops l’any, la meva família i jo, fem un viatge de més de 12 hores d’anada i tornada, durant la nit, aprofitant les estones que els nens dormen profundament

Els nadals a Catalunya són un xic diferents als de França. Per a començar, tenim moltes més festivitats a celebrar en família i amics, i les vacances de nadal van des del 24 de desembre fins al 6 de gener.

Quins són els dies més importants per als catalans? Potser algunes famílies comencen amb un sopar el 24 de desembre, tot i que sol ser una celebració més castellana que no pas catalana. A continuació, tenim el dinar del dia de nadal, el mateix 25 de desembre. Els regals els donem, o bé el 24 per la nit o bé el 25 al matí, a escollir. També tenim el 26 de desembre, sant esteve, una festivitat que es celebra també a diversos països europeus però no pas a la resta d’Espanya. A continuació, el 31 a la nit fem la revetlla de cap d’any i el dia 1, un dinar d’any nou. Finalment, acabem les nits del 5 i el día 6, amb la celebració de reis o Epifania.

———–

A part de tenir més dies festius, també tenim maneres especials de celebrar cadascuna d’elles, que en alguns casos coincideix amb les tradicions espanyoles i en d’altres casos som ben originals.

Per a començar, tenim el dia de nadal. Hi ha qui celebra l’arribada del pare Noel, i d’altres celebrem el tió.

—–

Què és exactament el tió? Un tronc, al que pintem ulls i cara, posem potes al davant i tapem amb una manta. La tradició diu que el trobem al bosc i el portem a casa, i els nens l’alimenten des de que hi arriba fins la nit de nadal, principalment amb mandarines, polvorons i torrons o tot allò que la imaginació els dicti. La nit de nadal o el mateix 25, posem el tió al centre de la sala, ben cobert amb una gran manta, i amb un bastó, mentre cantem una cançó li piquem ben fort: caga tió, avellanes i torró, si no vols cagar, et darem un cop de bastó! I dit això, sota la manta es descobreix un regal! Aquesta celebració no tant sols es celebra en la intimitat de casa si no que en diverses poblacions es celebren de manera pública, a càrrec d’associacions o l’ajuntament mateix.

——–

Ja comencem escalfant motors per santa Llúcia, el 12 de desembre, on parem els tradicionals mercats de nadal de la catedral o la sagrada família o el d’Espinelves, entre els més coneguts. Muntem la decoració de nadal, inclòs el pessebre, amb els pastorets, el naixement i la nostra estimada figura del caganer, un pastoret que fa les seves necessitats ajupit a un racó del pessebre i que darrerament s’aprofita per a representar diferents personalitats de l’actualitat política, social etc.

——

El dia 25, mengem el tradicional caldo de nadal, amb la seva carn d’olla, així com pollastres o lloms rostits al forn. Per postres, no poden faltar els tradicionals torrons (de Xixona, d’Alacant o el modern sushard de xocolata) així com els polvorons i les neules, mentre els menuts de casa reciten el vers que han après a l’escola o toquen algun instrument, a canvi de l’aguinaldo de tietes i padrines. El 26, sant torne’m-hi! De nou, tota la família a casa per dinar, normalment, per a tenir contents a tothom, el 25 es dina amb una part de la família, i el 26 amb l’altre, i així no hi ha cap més maldecap que decidir a casa de qui ens reunim tots. El 26, tradicionalment és el dia dels canalons, ja que històricament es preparaven amb el que el 25 havíem estat incapaços de menjar.

—————-

Del 26 de desembre passem a la nit del 31, on més que cap tradicional (potser els llagostins?) el que tenim és la tradició de menjar 12 grans de raïm, a ritme de cadascuna de les 12 campanades que donen pas al nou any, que es retransmet per televisió i que causa un gran rebombori cada any per saber que porten per vestit les presentadores, quin serà el darrer anunci de l’any i quin el primer (els més cars de tot l’any!) aquest 2019, el primer va ser per a cacaolat! I tenim el sorteig de la grossa! L’equivalent al sorteig espanyol de “el gordo”, que és el 22 de desembre o “el niño”, que per cap d’any.

——————–

I ja arribem a la darrera celebració: la nit i el matí de reis. El 5 de gener ens passem tota la jornada preparant el tradicional rosco de reis, i per la tarda, anem a la cavalcada dels reis, que a Barcelona arriben en vaixell al port! I desprès recorren en comitiva tot el centre de la ciutat. El 5 de gener, diu la tradició que els nens han d’anar a dormir ben d’hora, deixar un got d’aigua i una mica de pa, al costat d’una sabata de cada membre de la família que vol rebre regals. Cal haver enviat la carta prèviament i haver-la entregat a un patge o emissari de les seves majestats màgiques, i haver-se portat molt bé durant tot l’any, per a que els reis d’orient no els deixin carbó i els portin allò que han demanat, si en Fumera ha reportat coses bones! En fumera és un ésser de la mitologia catalana que té 7 ulls i entra i surt per les xemeneies (amb el fum! D’aquí el seu nom!) i fa d’espia de ses majestats: tot ho veu, tot ho sent i tot ho xerra!

————–

L’aigua i el menjar deixat és per a ses majestats i els seus camells. Les sabates seran omplertes, potser, de llaminadures. Finalment, l’endemà, els nens descobreixen els regals tot esmorzant xocolata desfeta amb melindros i, per dinar, acabem les festes amb el tradicional rosco i la seva fava!

I fins aquí, les festes catalanes del nadal.

> prochain numéro de la chronique Del Sud : mercredi 6 février, entre 9h et 10h (rediffusion entre 20h et 21h).

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos de christophe sueur

Article recommandé

MJV du 17/04 : Spéciale Famille Chedid

Mercredi 17 avril, Maintenant j'y vais, de son petit nom MJV, votre magazine d'actualités culturelles et musicales, consacre son nouveau numéro à la famille Chedid, avec une interview de Nach et de Joseph Chedid

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.