Flash info

Radio Plus 104.3Fm et DAB+ en direct

en direct

Accueil » Culture » Revivez la 3ème journée du Main Square Festival 2019!
Ben Harper (& The Innocent Criminals) ((c)Tintin Reporter/A.B pour Radio Plus)

Revivez la 3ème journée du Main Square Festival 2019!

Ben Harper (& The Innocent Criminals) ((c)Tintin Reporter/A.B pour Radio Plus)

Dimanche 7 Juillet : Toutes les couleurs du rock !

Les amateurs de guitare et de rock auront été ravis lors de cette dernière journée du Main Square. Pensée pour toutes les générations, avec des artistes qui rassemblent toute la famille (Ben Harper, BigFlo et Oli, Jain) , cette dernière salve de concerts était tout de même placée sous le signe du rock ! Celui qui tape fort (Bring Me The Horizon, Editors), celui qui est élégant, celui qui sent la sueur et la bière (Idles), toutes les nuances étaient représentées !

Idles ((c)Tintin Reporter/A.B pour Radio Plus)

L’après-midi avait démarré sous le signe de la musique folk. Celle, poétique et mélancolique, sans tristesse, de Louis Aguilar, sur la scène du bastion ; le songwriter, également moitié du duo Week-end Affair nous a offert un concert carré, dosé entre chansons d’amour et de rupture, se livrant au travers de nombreuses anecdotes. Le public venu nombreux le découvrir est assurément reparti, comme nous, conquis !

Louis Aguilar ((c)Tintin Reporter/A.B pour Radio Plus)

Sur la Green Room, Old Tree’z, lauréat du tremplin du Main Square, est venu nous faire voyager avec sa folk-pop rêveuse, au style unique, mettant en avant les rythmes des percussions, avec Moh au djembé (et au chant) et Mélanie à la batterie. Les textes sont poétiques et engagés face à l’urgence écologique. Une vraie belle découverte, et leur album One is the color (sortie prévue en octobre) sera à ne pas louper ! Un achat pour la bonne cause, puisque chaque album acheté garantira la plantation d’un arbre par l’association Planète Urgence. Nous, on a eu la chance d’avoir notre album en avant-première et on va semer les petites graines musicales dans vos oreilles pour que vous soyiez nombreux à découvrir ce groupe !

Sans transition, Idles ouvrait sur la Main Stage ; fini la douceur, place au bon vieux rock’n’roll qui braille et tape fort ! Guitariste dans le public, voix éraillée du chanteur criant toute sa rage dans ses textes, invitations aux pogos et autres circle pits, où comment transformer la fosse de la Main Stage en pub du fin fond de Manchester… C’est énergique, ça rappelle les Sex Pistols et Pete Doherty, et ça paye, à un horaire pas forcément évident, on a eu une belle surprise !

John Butler Trio, baroudeur australien, nous a fait voyager dans une autre ambiance, moins nerveuse mais très agréable.

Sur la scène du Bastion, les rockeurs qui aiment se donner à leur public étaient également au rendez-vous, avec Fall of Messiah (parmi les vétérans de cette scène du Bastion avec plus de 15 ans d’existence), Structures, mais aussi Bison Bisou, complètement barrés, et en pleine défense de leur album à paraître le 4 octobre : Pain and Pleasure.

On est allé voir Tamino sur la Green Room : le chanteur belgo-égyptien propose un univers au croisement de Jeff Buckley, Leonard Cohen et Radiohead : c’est apaisant, planant… mais avait-il vraiment sa place à cette heure, alors que Idles venait de performer sur scène, que Rival Sons, Editors et Bring Me The Horizon étaient attendus ? Ca dénote, en tout cas…

Le Main Square, plus que jamais cette année, a eu un vrai esprit festival : des stands (même si on aurait aimé (nous sommes gourmands!) plus de variété dans les stands de nourriture, à la manière de Rock en Seine, qui propose de nombreux stands de restauration exotiques) à foison, de nombreuses animations (DJ sets, tyrolienne, grande roue, concours en tous genres…) et un public multi-générationnel, particulièrement ce dimanche. Des parents venus se remémorer leurs souvenirs devant Ben Harper, aux ados venus applaudir « leurs » idoles, Eddy de Pretto et BigFlo et Oli, en passant par Jain qui a fait danser toutes les générations, le Main Square a réussi son pari : une affiche éclectique capable de satisfaire tout le monde !
Et cela vaut pour tout le week-end d’ailleurs, entre découvertes, musique pour les plus jeunes (Martin Garrix, DJ Snake, Macklemore) ou appréciée des « moins jeunes » (Arnaud Rebotini, Christine and The Queens, Ben Harper, dont le rock classieux aura touché beaucoup de monde…).

BigFlo et Oli ont livré une prestation très impressionnante, on peut même parler de performance, à peu de frais niveau mise en scène, là ou d’autres usent et abusent d’effets visuels, d’écrans… Ils sont incontestablement taillés pour les très grandes scènes et nous ont laissé, musicalement, une impression très positive.

Les textes rageurs et mélancoliques d’Eddy de Pretto ont réjoui la Green Room, mais si on devait retenir deux concerts marquants de cette soirée de dimanche, ce serait ceux de Bring Me The Horizon et de Jain. Editors pourrait compléter le podium, les anglais menés par Tom Smith, réputés pour leurs ambiances sombres et théâtrales ont proposé un concert époustouflant, tant au niveau de l’ambiance que de la maîtrise vocale.

L’ambiance, c’était aussi le créneau de Bring Me The Horizon : si la musique rock alternative qu’ils proposent se suffit à elle-même pour transformer les foules en pogoteurs en herbe, on a été frappé par la mise en scène très futuriste : nos cosmonautes rock aux tenues qui ne sont donc pas sans rappeler la conquête spatiale, mettent en scène un décor rempli d’écrans dont l’habillage laisse à penser qu’il s’agit de débris de vaisseau spatial. Rajoutons à cela la présence d’intrigantes danseuses masquées, armées de lance-flammes et tout ça donne un show complètement démentiel qui nous a scotché sur place !

Jain a donc eu pour mission de clôturer le Main Square Festival. On la suit depuis longtemps, on l’aime, mais, en toute objectivité, on a été de nouveau impressionné par sa prestation : Généreuse, joueuse, talentueuse, celle qui pilote tout elle-même sur scène, des boucles aux effets sur les voix ; et en plus de ça, elle court, danse, saute… On se demande si sa télécommande intégrée pour piloter les effets, comporte aussi un podomètre, on serait curieux de voir ses statistiques…
Durant une heure et quart elle a balayé son répertoire, des premiers titres de Zanaka (Heads Up, Come qui l’a révélé au grand public, et sur lequel elle joue beaucoup avec ce dernier, n’hésitant pas à faire une boucle avec les voix de quelques apprentis chanteurs au premier rang, en passant par le tubesque Makeba, en passant par les derniers titres de Souldier (Oh Man, Alright, Gloria…) Jain nous a aussi surpris en proposant une toute nouvelle chanson: rappelons qu’elle va faire une pause en 2020, dans l’optique de préparer un prochain album.

Elle a en tout cas été à la hauteur des enjeux : refermer le quinzième (un moment toujours marquant) anniversaire du Main Square Festival .

On a aimé :

-L’excellente ambiance « festival », tant côté public que dans le sentiment de découvrir des groupes, de partager des moments entre amis hors concerts…

  • Les concerts de Bring Me The Horizon, Jain, BigFlo et Oli sur la Main Stage
  • La scène du Bastion nous a définitivement conquis !
  • L’extrême propreté du site et le grand respect des festivaliers, prompts à jeter leurs déchets à la poubelle : l’aspect « festival vert » souhaité par les organisateurs est un pari tenu

On n’a pas aimé :

  • L’impression que, parfois, le Main Square retombait dans ses vieux travers de programmation : têtes d’affiches qui se chevauchent (particulièrement le vendredi, avec Christine and the Queens/Angèle, ou encore le dimanche avec BigFlo et Oli et Eddy de Pretto) ou des horaires de début identiques sur deux scènes (cas de la Green Room et du Bastion). Par le passé, le Main Square avait résolu le problème en décalant de plusieurs minutes le début de chacun des concerts, pour favoriser la circulation entre les scènes, et éviter les frustrations d’avoir à choisir…

À propos de Julien Maille

Article recommandé

SOIREE DANCE 80 C’est complet !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.